Du retour de Lutra Lutra

Ceci est annoncé :
La loutre avec sa bonne bouille ronde, le saumon avec son air de roi des cours d’eau : ces deux animaux ont été retenus, symboliquement (mais pas que), pour lancer la première stratégie destinée à protéger la biodiversité de la Meuse.

Si elle a été longtemps présente, ce n’est plus le cas depuis un moment. Les états ont voulu et financé sa destruction.

Un système de primes incitatives C’est ainsi que, dans le cadre d’une politique de repeuplement des cours d’eau en Belgique, le ministère de l’Industrie et des Travaux publics a fini par émettre, le 8 juillet 1889, une proposition visant à encourager la destruction des loutres. Les campagnes d’extermination ont été officiellement lancées par un arrêté le 9 juillet 1889.

Par ailleurs, les provinces de Namur et de Luxembourg, contrairement aux autres provinces de Belgique, renfermaient alors principalement des cours d’eau à salmonidés, plus particulièrement prisés par ces animaux que les cours d’eau à cyprinidés.

Et maintenant, ils financent sa réintroduction. Il va donc falloir un peu de patience  

en tout cas , elle a été signalée 

C’est une espèce parapluie , tout comme le castor. Des travaux sont en cours en d’autres lieux. 

en fait , c’est une volonté ancienne sa réintroduction , il y a déjà eu des fonds européens

La volonté, associée , Wallonie et Luxembourg se poursuit ,de là , vu le souhait français , d’enfin aller dans la bonne direction ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.